Adresse
/
Téléphone
 

Randonnée Michel, groupe C, jeudi 19 mai 2022.

Randonnée Michel, groupe C, jeudi 19 mai 2022.
En mémoire de notre ami disparu accidentellement, nous avons choisi, pour lui rendre hommage, de parcourir le tracé d’une randonnée permanente qu’il avait élaboré en 2015.
Ce matin, une bonne heure avant le départ c’est « roulement de tambours », les habitants du ciel roulent leurs barriques et ça fait du bruit. De plus, les tonneaux sont vidangés, l’eau coule ! Espérant que le temps revienne calme pour que nous puissions effectuer la sortie. Nous sommes 11 membres à nous élancer sur cette randonnée d’un peu moins de 100 km, le fond de l’air est frais mais la pluie n’est plus là, mais au sommet de la côte de Riville, nous nous apercevons que le plombier n’a pas effectué correctement son travail et la fuite reprend. Descente vers Grainville et changement de cap pour atteindre Cany où nous décidons de prendre un café pour laisser passer l’averse. Nous restons un moment aux abris, il est même évoqué le retour. Profitant d’une accalmie relative, nous reprenons la route vers Vittefleur puis Paluel, notre vœu est exaucé, les nuages se dispersent et comme on dit « cheu nous », ça se dégage sur Bénouville. Au passage devant l’aérodrome de St Valery, nous faisons une halte, notre ami Lionel F n’avait pas encore vu le « Fouga CM-170 magister » devant le hangar. Au passage dans Saint Valery, direction la boulangerie pour ravitailler, puis nous continuons notre escapade pour trouver l’endroit idéal afin de nous poser le temps d’un pique-nique en extérieur et au soleil. Evelyne profite de ce temps de recherche pour nous percer sa chambre à air de la roue arrière. Réparation faite, nous repartons et trouvons le graal. Nous sommes au Mesnil Durdent, non loin du jardin des amouhoques, nous en avons aussi quelques commentaires sur les talus où nous pouvons lire le nom des « mauvaises herbes ». Les estomacs remplis, c’est le moment de repartir, pas bien loin car notre amie Evelyne, non contente d’avoir déjà percé, recommence ou bien le silex n’était pas parti ? Nous traversons Sainte Colombe et c’est Jacques qui se fait pigeonné par un silex également. C’est la troisième crevaison, comme dit le proverbe « jamais deux sans trois », on est tranquille ! En passant dans le village suivant nous nous rafraichissons en prenant un coup Drosay (humour), puis c’est la traversée de St Vaast Dieppedalle et le proverbe se révèle faux puisque c’est mon pneu arrière qui joue le dégonflé juste au pied d’un dénivelé positif. La réparation faite, nous rejoignons nos collègues qui ont eu le temps de gravir tranquillement ces deux mini bosses. Une belle descente vers Oherville, nous voilà maintenant dans la vallée de la Durdent, pas pour longtemps puisque nous remontons sur le plateau vers Sommesnil. Petit à petit, nous arrivons à Beuzeville la Guérard, notre Cap’tain Gégé avance un peu trop vite et ne tourne pas vers « le Nuisement », notre motard de la Police interne enfourche sa moto et part pour le faire rentrer dans le rang. Quand nous arrivons à Normanville, nous cherchons un estaminet pour refroidir le gosier, notre motard est là mais notre Cap’tain est encore parti tout droit ne maitrisant pas la puissance de son véhicule !  Le troquet est fermé, difficile de trouver un lieu ouvert le jeudi après-midi ! Cap sur Valmont, nous allons tenter l’agriculture. Pas plus de chance, c’est fermé aussi et nous nous replions sur la terrasse du café de l’abbaye. Une pause pendant laquelle nous trinquons au souvenir respectueux de notre ami Michel.
Retour maintenant vers le point de départ, Lionel nous souhaite le bon retour, je fais de même au passage à Colleville et mes amis de randonnée regagnent au fur et à mesure leur demeure. Belle randonnée malgré la pluie du matin, le soleil de l’après midi nous a fait oublier ce moment humide et ce matin, quelques participants ont le bout du nez rouge, la preuve de ce beau soleil.
Didier
 

Sortie Dieppe une organisation G. Malandain mardi 17/05/2022

Sortie Dieppe une organisation G. Malandain mardi 17/05/2022
Résumé photo de Michel Grémont
 

Brevet Groupe C dimanche 15 Mai 2022

Brevet Groupe C dimanche 15 Mai 2022
Un temps mi-figue mi-raisin ce matin, ce n’est ni le moment de récolter les figues ni le raisin donc passons directement au récit ! Nous partons par la véloroute pour nous chauffer les cuisses, Odile étant absente, rien à dire ! Le groupe roule et pas de grincheux, enfin je devrais plutôt mettre au féminin mais je n’ai pas envie de m’attirer les foudres de notre gente qui roule si bien que c’est agréable parfois de ne rien dire, certaines devraient en prendre de la graine mais je ne dirais pas les noms, ce n’est pas le genre de la maison, n’est-ce pas Marie Pascale !!!
Nous traversons Ourville en Caux et direction Le Hanouard, une série de vagues qui cassent les pattes mais nos cocottes ne piaillent pas, le silence est d’or ! La petite véloroute entre le Hanouard et Grainville, un havre de paix, nous croisons les Highlands, vaches d’écosse avec un superbe guidon sur la tête et de longs poils puis l’hôtel à insectes, lieu de notre pose « banane » ou pipi et rigolade. C’est vraiment une randonnée à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas, cette piste entre le Hanouard et Grainville est un vrai bonheur, bien entretenue et roulante. Ensuite nous avons un peu aménagé le parcours pour ne pas prendre de route usitées. Puis c’est la grimpette de la côte de Bertheauville, un casse pattes que tout le monde aime, ou pas ! Ensuite nous somme sur le plateau, Gerponville, Thérouldeville et Angerville la Martel avant de redescendre dans la vallée et de finir le brevet dans la joie.
 Encore un brevet plaisir, une belle sortie avec de la bonne humeur et du temps clément !
Didier
 
P.S. : La dernière photo est celle des membres du groupe A participants au brevet de Cany
 
P.S.: Au fur et à mesure que notre ami nous fera parvenir des photos elles seront glissées dans cet album
Commentaire de Gilles daté du lundi 16 Mai:
Bonjour à Tous, quelques nouvelles du séjour de la Drôme...104 Km au compteur et 1555 de D+. De jolis parcours autour des cols de Lunel, , le col de Serre Colon, et le col de Tartaille . Ref openrunner 14483592. La météo est toujours de la partie avec 28 °. Toujours rien de plat par ici, alors on continue à monter...
Commentaire du mardi 17 Mai :
Splendide parcours dans le Vercors et la vallée de Roanne. Toujours aussi chaud et aussi beau. 105 Km au compteur et 1507 m de dénivelé.Ca commence à tirer un peu sur les organismes mais ça passe encore. A demain pour de nouvelles aventures
Commentaire du Mercredi 18 Mai :
Bonjour à Tous, toujours aussi beau et aussi chaud dans la Drôme avec 39 degrés sur les routes.
90 Km au compteur et 1670 m de dénivelé+ Ref. openrunner 14486938.
Et le VCFC au plus haut du séjour au col de la Tourniol qui culmine à 1145 m. Deux autres cols se trouvaient sur le parcours avec le Pas de Frécou à 841 m et le col de Bacchus à 980 m.
Commentaire du Jeudi 19 Mai :
Bonjour à Tous et bravo pour ce nouveau brevet, avant dernière sortie dans la Drôme.
96 Km au compteur et 1375 m de D+ . Il a encore fait très chaud. 2 cols étaient au programme du jour avec le col de la Croix et le difficile col de Penne. Ref openrunner : 14487286. Retour par la vallée de Roanne dont vous pouvez voir les photos
Commentaire du Vendredi 20 Mai :
Et bien voilà, fin de séjour avec une sortie de 108 Km et 1815 de D+ sans trop de difficultés à part un passage par Poète Laval et son passage à 18%
 

Sortie du jeudi 12 mai 2022, groupe C.

Sortie du jeudi 12 mai 2022, groupe C.
Toujours et encore un petit vent frais pour effectuer ce brevet, heureusement le soleil est présent. En cette période de saints de glace, trois jours difficiles pour les jardiniers, nous sommes à l’abri du verglas, de la neige aussi et comme le soleil se lève de bonne heure, la température est presque suffisante pour rouler en court, mais pas que ! Une séance d’échauffement par la vélo-route jusque Colleville où nous dépassons un groupe de cyclos d’un jour qui cherchent la droite de la route en zigzagant car surpris de nous voir les dépasser. Première réjouissance de la journée, la côte de Miquetot, tout le monde a le sourire au sommet, donc pas douleurs particulières, je surveille notre amie Odile, après la partie basse, où vont arriver les prochaines sensations ? Jean Claude, notre référent Openrunner, veut sans cesse tourner à droite, je rectifie la flèche à chaque fois mais où va-t-il chercher tous ces parcours tordus ? Nous allons faire des changements de caps sans arrêt, de quoi faire perdre la boule à notre vénérable cartographe. Alventot, Cliquemare, Ypreville avant de retrouver la voie nous menant à Ecombarville, nous pensons avoir aperçu notre ami Jean Louis B sur sa tondeuse mais de loin rien n’est sûr ! Ancreteville, Jean Claude veut toujours tourner à droite, un point dur dans sa potence certainement. En vue de Sassetot, enfin on tourne à droite, Jean Claude est aux anges, il a enfin raison, pourvu qu’il ne finisse pas dans le fossé, faute d’avoir redressé en temps voulu ! Anneville et passage chez notre ami, theuville aux maillots, il veut toujours tourner à droite. Gerponville puis Ourville en Caux, nous avons eu droit à de la fumée toxique provoquée par un feu de produits certainement à base de plastique et de la poussière un peu plus loin, un cultivateur qui griffait son terrain, l’odeur également ressentie ne venait pas de chez Sephora. Nous refaisons cap à droite, Jean Claude est heureux, en direction de Riville, Halte au feu, notre ami, spécialiste et expert en site « quomodo » perce, qu’est ce qu’il est doué « le chef » pour réparer sa roue ! Pendant ce temps, notre Cap’tain Gégé trouve une bûche percée, pas de papier mais peu importe ! Nos amies profitent de cet arrêt pour faire la pause banane, initialement prévue au sein de Riville. Descente du bois en direction de la route de Sorquainville, le revêtement est lamentable. Odile, tiens, la revoilà, voulait monter à la chapelle de Biville, les douleurs sont parties. Nous faisons un petit tour par le Vivier, Valmont, la voie verte pour un retour vers Fécamp. Je quitte mes amis(ies) au passage au pays de chucre.
Une sortie déboussolante, beaucoup de changement de caps, Jean Claude est rentré avec un fort mal de crâne et va reconsulter la carte !
Didier
 

Brevet Le Mont le Roi, groupe C, Dimanche 08 mai 2022.

Brevet Le Mont le Roi, groupe C, Dimanche 08 mai 2022.
Brevet Le Mont le Roi, groupe C, Dimanche 08 mai 2022.
Comme à l’habitude, nous sommes très nombreux au départ de notre groupe, 14 et en cours de route nous serons 15. C’est par la vallée de Ganzeville que nous commençons cette sortie, la fraicheur est bien présente avec un petit vent pour ne pas nous réchauffer. Pour garder la tradition, nous passons par la côte du bois pour atteindre Benarville, Cap’tain Gégé et moi-même écopons le fond du navire au milieu de la montée, la vessie vidée, ça monte mieux ! Nous retrouvons nos amis au sommet, avec la délégation de la commune qui s’apprête pour la célébration du 8 mai. Encore quelques efforts et dès Tocqueville, nous changeons de cap en direction d’Ypreville Biville. Sorquainville, pause « banane » place du Cap’tain Gégé, il a acheté le terrain et nous faisons souvent une halte en ce lieu. Nous rejoignons maintenant Riville, quelques-unes de nos féminines commencent à chercher où elles sont. Ayant reconnu l’environnement, elles me rappellent le commissaire Bourrel dans les cinq dernières minutes quand il disait : « bon dieu, mais c’est bien sûr ! ». Gauquetot et Gerponville, nos pipelettes ont commencé leurs bavardages et des écarts se forment. C’est avec le bénéfice du vent arrière et avec un coup de pédale plus musclé que les distancées reviennent coller au peloton. Thérouldeville et Angerville la Martel, petite variante par rapport aux habitudes, nous passons par Miquetot village, puis descente « to schuss » vers Colleville. Nous marquons un arrêt pour que je quitte le groupe, Odile me fait la remarque que jeudi, elle ne voulait pas arrêter trop longtemps, ce n’était pas pour ses mollets mais pour ses cuisses, espérons que jeudi prochain ça ne va pas encore monter, nous allons arriver à la partie la plus charnue de son individu !!! A noter aussi que Valérie en cours de route nous a avoué qu’elle n’était jamais mouillée, vous pourrez demander à mes collègues de sortie, je n’ai rien dit (ou presque !). Après explication de notre amie, elle parlait de sueur, mais nous avons eu peur !!!
Comme chaque fois, la bonne humeur était au rendez-vous et le groupe est très soudé.
Didier

 
 

Sortie à la journée du samedi 07 Mai Groupe A/B

Sortie à la journée du samedi 07 Mai Groupe A/B
Une organisation de Yannick Vidonne
Les photos sont signées Michel Grémont
 
 

Sorties du Jeudi 06 Mai 2022

Sorties du Jeudi 06 Mai 2022
Sortie du groupe C, jeudi 05 mai 2022
Comme à l’habitude, nous sommes très nombreux au départ de ce brevet, brevet qui prend un peu de retard au départ puisque la drague qui est dans le port de Fécamp devait sortir en mer et le pont Gaillant était donc en manœuvre. Nous prenons la véloroute jusque Valmont et ensuite, la première difficulté de la sortie, la côte du cimetière afin de rejoindre Gerponville. Un petit arrêt au Muisement pour laisser le temps à chacun d’arriver au sommet à son rythme puisque c’est la philosophie du groupe. Cap sur Cany avec, sur la route, un bon lot des montagnes russes. La route au bord du lac de Caniel, le revêtement est un vrai billard, et enfin à Vittefleur, la montée vers Crosville, seconde difficulté puis dans la foulée, celle de Canouville qui était la surprise non annoncée. Nous cherchons maintenant l’endroit idéal pour la pause « banane » et c’est au sein même de Canouville que ce lieu est trouvé. Il nous faut repartir car nous n’en sommes qu’à un peu plus de la moitié du brevet. Ouainville puis Theuville aux Maillots, au moindre petit arrêt, Odile râle car elle ne veut pas perdre la chaleur qui circule dans ses mollets, la tête dans le guidon et on fonce. Thérouldeville, Angerville la Martel, Régis nous salue et pour le reste du groupe c’est Miquetot et la descente « to schuss » comme l’aime à dire notre trésorière, vers Colleville. Je descends de ma monture au passage et souhaite la bonne route aux amis(es) de cette belle sortie.
Le fond de l’air est encore un peu frais mais le soleil est souvent de la sortie et c’est agréable.
Didier
 

Brevet « La voie romaine » Normanville le 01 mai 2022

Brevet « La voie romaine » Normanville le 01 mai 2022
Comme prévu au calendrier, nous nous sommes donné rendez-vous, le groupe C bien sûr, sur le parking de la salle de Normanville afin d’effectuer un des parcours proposés en son intégralité, voire plus, car le 30 km affiché est trop court pour les cuisses expertes de nos féminines.
Pour certains et certaines, c’est le jour des retrouvailles avec le deux-roues après l’épisode Covid, grâce au cocktail de vitamines englouti, la forme est là. Nous suivons le parcours initial jusque Sorquainville puis bifurquons sur le 50 et nous jouerons sur les tracé de ces deux parcours en aménageant pour éviter les plus forts dénivelés mais garder de la distance. Nous nous retrouvons à Toussaint en ayant eu soin de ne pas descendre dans la vallée de Ganzeville, au passage devant chez Evelyne, elle a laissé ses clés dans sa voiture donc c’est râpé pour le café maison, nos radars de service veulent faire le tour du lotissement pour constater si Jean Louis est levé, nous saluons Odile au passage qui sème l’engrais sur son gazon, Jean Louis n’est pas là non plus, on repart direction Colleville par la route de l’Epinay avec son pourcentage de 15 dans le S. Nous faisons une halte près de la maison de Mr et Mme Vauchel qui ont eu la mauvaise surprise de voir un arbre s’abattre en plein milieu de la toiture, fracassant la maison en deux. Les clos masures du coin sont jolis et typiques mais reste l’inconnue des tempêtes. Retour par la voie cyclable jusque Valmont et arrêt au ravito où notre Cap’tain Gégé fini la tête dans le grillage dans la montée, Joly Jumper n’en pouvait plus ! Rien de grave, notre marin a la peau dure et le cœur tendre ! Retour vers Normanville par la véloroute et des zig et zag dans Ourville et les alentours. Nous n’avions, sans réaction, plus qu’à attendre la remise des prix. Vous avez eu les résultats, Fécamp premier et avons damé le pion à St Valery qui nous suit de 4 membres de moins.
Une sortie réussie, la chance était avec nos amis de ce club que nous apprécions.
Didier