Adresse
/
Téléphone
05R2E8a
 

Un brevet de clôture 2021 bien humide

Un brevet de clôture 2021 bien humide
 Décidément, la météo ne nous aura pas fait de cadeau cette année, la fête du brevet de clôture s’est passée sous le signe des imperméables et dégoulinante comme une gouttière percée. Quelques courageux sont venus au départ dont votre serviteur mais le ciel fécampois en avait décidé autrement, les nuages se vidaient du contenu humide sur les braves cyclos qui ont voulu effectuer le brevet, personnellement j’ai jeté l’éponge qui était chargée et suis rentré au chaud en attendant l’heure du pot de clôture.
Après avoir vu arriver nos amis dégoulinants, j’ai prononcé un petit discours afin de remercier tous les membres du club, sans exception, de leur appartenance au club ainsi qu’à leur participation à nos sorties en espérant retrouver tout le monde en 2022 pour des randonnées dans notre belle région.
Pour rappel durant la période hivernale, des sorties auront lieu les dimanches, au départ de l’office du tourisme à 9h00 pour toutes les personnes voulant pédaler et le jeudi après midi à 13h45 avec un départ du parking de carrefour market.
Prochain rendez-vous, le 28 novembre 2021 à Tourville les Ifs pour notre Assemblée Générale, en attendant, portez vous bien !
Didier
 
Notre Président n'ayant pas voulu se faire rincer comme il vient de le dire lui même il m'appartient forcément de traiter de la partie "vélo" de ce dernier brevet de l'année puisque en effet je faisais parti de cette bande de "tarés " que gentiment Didier à appelé "les braves cyclos".... (je sents bien là un peu d'ironie, non?).
Et puisque nous n'étions pas très nombreux je peux facilement vous donner les prénoms de mes acolytes: L'imperturbable Michel V., Gilles M., Jean Claude, Gilbert, Marco, Jeannot, Jean Jacques, Jean Félix, Marie Hélène et Françoise (pour cette dernière elle était obligée , n'est-il pas précisé qu'en se mariant on accepte de son conjoint le meilleur et le pire ? Et bien ce dimanche c'était le pire....)
Au départ devant l'hôtel du Commerce que nous remercions au passage de nous avoir offert "l'hospitalité" , il était convenu compte tenu de l'effectif présent que nous devions  accomplir ensemble le plus grand des deux parcours proposés, sauf Michel qui se réservait un parcours bien à lui et il a eut fortement raison car dès le sommet de la côte du lycée franchi, un fort vent contraire est venu contrarier notre progression , à noter qu'à ce moment là il pleuvait à peine. Arrivés à Tourville les Ifs , changement de scénario.... En effet pour pouvoir être à l'heure au regroupement de Ganzeville il a été jugé préférable de nous diviser en deux groupes et de revenir aux parcours prévus au calendrier. Gilles, Jean Claude et Gilbert partait alors sur le 40 km alors que le reste de la troupe composé que de membres du groupe C optait pour le 30.
La pluie ne viendra qu'un peut plus tard, juste après que nous ayons pris une photo devant le château d'Auberville la Renault. Il est coutume de dire "après nous le déluge" et bien là non ! le déluge c'était pour nous.... Au passage à  Bretteville du Grand Caux, il tombait des cordes et c'était aussi juste le moment où Marco s'arrêtait sur crevaison. Mais à tout malheur bonheur est bon car il se situait à ce moment là à quelques mètres de son domicile. C'est donc à l'abri qu'il répara et plus tard il repartira directement sur Ganzeville pour nous y retrouver. Pendant ce temps là nous continuions "under the rain" (sans chanter mais avec le sourire quand même)pour arriver à Annouville Vilmesnil avec même un peu d'avance . A l'unanimité et malgré que nous soyons  déjà bien trempés sans être totalement fondus nous décidions de faire durer le plaisir en allongeant un tout petit peu l'itinéraire  poussant ainsi jusqu'à Daubeuf Serville pour ensuite prendre la vallée de façon à ne pas avoir à attendre trop longtemps sous la flotte qui s'entensifiait de plus en plus devant la salle des fêtes de Ganzeville.
A quelques minutes d'intervalles les onze "braves cyclos" se retrouvaient au lieu et à l'heure dits. Il ne restait plus alors qu'à rejoindre l'hotel du commerce pour trouver le sec et de quoi se substanter.
Encore un bon moment de passé malgré ces aléas météoroloqiques, et qui restera sans aucun doute dans les mémoires de tous les participants.
Moralité:
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui plutôt qu'un jour où il fait beau.... ( n'importe quoi !)
Jacques
P.S. : Je vous prie de bien vouloir excuser la mauvaise qualité de certaines de mes photos, mon appareil n'ayant pas trop apprécié l'humidité ambiante. J.J.
 
 

Sortie groupe C jEUDI 28 oCTOBRE

Sortie groupe C jEUDI 28 oCTOBRE
Brevet des ducs
Il fait beau, il y a un peu de vent et comme c’est le dernier jeudi, les troupes sont motivées. Je ne vous conterais pas ce jour les aventures de notre amie Marie Pascale qui s’est tenue presque indiscrète quoique ! La vallée de Ganzeville avec un vent de face pour commencer et la côte d’Annouville Vilmesnil pour atteindre la croix L’Alouette. Un peu plus loin, un sens interdit est positionné en plein milieu de la route mais notre référent sécurité continu, donc c’est que nous avons droit de passer, ou pas ! Annouville Vilmesnil puis cap à gauche pour rejoindre Bretteville du grand Caux en passant non loin du hameau du fer d’or, ne cherchez pas, il n’y a pas de métaux précieux à y trouver. Puis c’est Goderville avant d’attaquer le chemin du retour. Les routes sont sèches et heureusement car avec les labours du moment nus aurions eu une séance de nettoyage en rentrant. Pour remonter vers Les Loges, je propose à nos amies féminines de gravir Le Mont Rôti plutôt que de grimper cette longue côte et à l’unanimité c’est approuvé donc cap vers le panneau pour y laisser un souvenir photographique de notre passage, nos dames sont fières !!!
Nous retrouvons plus loin Jean Louis qui avait pris de l’avance pour la longue ascension mais ne nous voyait pas arrivé, heureusement que Jean Claude s’est lancé à sa poursuite pour nous le ramener. Les Loges, pas de vélorail aujourd’hui mais un retour par le Bihorel pour ne pas être la cible de conducteurs irascibles sur la D 940. Le boujou de fin de brevet à St Léonard et chacun rejoint son domicile après une bonne sortie non pluvieuse.
Didier


 

Sortie Groupe A/B jEUDI 28 oCTOBRE 2021

Sortie Groupe A/B jEUDI 28 oCTOBRE 2021
 Je pense que sur le coup de 8h50 à 9h00 les oreilles de notre convalescent Alain ont du tinter fortement, sa personne étant le centre d'intéret des discussions du groupe avant départ et ce jusqu'à l'arrivée de Pierrot apportant les précisions nécessaires et des nouvelles rassurantes sur l'état de santé du père Alain bien rentré comme prévu hier après-midi.
C'est donc complètement rassénéré que le petit peloton que nous formions ce matin entamait son périple du jeudi par la route d'Etretat (et hop encore une fois...). Etiré par cette difficulté (la seule d'ailleurs de la matinée) le groupe retrouvait son homogénéité sur la route de st Léonard à Epreville où un feu tricolore de chantier s'est chargé de la chose.
Nous trouvions au franchissement de la plaine des Ifs un petit vent défavorable ce qui occasionna aussitôt quelques bordures qui ne seront comblées qu'à l'approche d'Angerville Bailleul lorsque le groupe de tête eut un peu ralenti.
Le reste du parcours se fit sans souci particulier sauf qu' au Mont Leroy une erreur d'aiguillage nous envoya sur la ligne directe du T.G.V. au lieu de prendre la voie réservée aux omnibus et passant par la gare du hameau Joyeux. L'aiguilleur est excusé car c'est vrai qu'à ce moment nous menions plus un trythme de TGV que d'omnibus....
Comme d'habitude Jean Louis nous quittait à Colleville pour rejoindre directement ses pénates et nous nous séparions ensuite à l'Epinay , certains s'interrogeants de l'heure à laquelle  ils pourraient se retrouver les prochains jeudis puisqu'il s'agissait pappelons le aujourd'hui de la dernière sortie officielle du jeudi. Réponse leur sera certainement apportée dimanche lors du brevet de clôture qui je me permet de le rappeler et à limage de la clôture de la chasse ne se manque pas et ce quelque soit le temps.....
A dimanche
Jacques
 

Brevet Notre Dame, dimanche 24 octobre 2021, groupe C.

Brevet Notre Dame, dimanche 24 octobre 2021, groupe C.
Il fait froid ce matin, allons nous avoir une affluence au sein du groupe ? Nous sommes 16 à prendre le départ pour tourner autour de la chapelle Notre Dame de Bielleville. Mais avant de croiser cet édifice du XIIIème siècle, il va falloir pédaler dans la vallée de Ganzeville bien froide, le seul moment pour retrouver un peu de chaleur sera la côte du bois de Bénarville en souhaitant que le soleil prenne de la force quand nous serons sur le plateau. En prenant la route du Romé, nous nous demandons si ce n’est pas du cyclocross, au début elle est recouverte de terre mais très vite ça se transforme en boue, nos montures en garde le souvenir, du nettoyage en perspective sauf pour le vélo de Marie Pascale qui, d’après ses dires, est autonettoyant !!! Nous avons un membre supplémentaire jusqu’à St Maclou, un chien qui est coutumier du fait puisqu’il nous avait déjà suivi lors d’un retour d’une sortie à la journée. Il n’est pas entré dans le village et a sans doute fait le chemin du retour moins vite que l’aller. Une petite pause au soleil à l’arrêt de bus du village, certains d’entre nous profitent de ce moment pour retirer l’épaisseur de boue qui s’est collée sur le cadre et les roues. Nous repartons en direction d’Annouville Vilmesnil, à la sortie de ce village nous prenons à gauche la route du Buc méconnue de beaucoup d’entre nous, l’habitude de prendre les mêmes itinéraires. Nous arrivons aux Ifs, Odile, Jean Louis et Eliane nous quittent pour rentrer vers Toussaint, Epreville, c’est Marco qui prend le chemin du retour, nous finissons notre brevet par la zone de Babeuf et St Léonard. La descente vers Fécamp est un peu dangereuse depuis les travaux, la route est en gravillons sur plusieurs zones.
Encore un brevet qui se termine et la fin de saison qui approche.
Didier
 
 

Après la tempête...lE BEAU TEMPS...

Après la tempête...lE BEAU TEMPS...
Après cette nuit de grosse tempête il était difficile de croire la météo qui nous annoncait une nette amélioration pour l'après midi !!!
Didier et Jacques pour raisons personnelles n'étant pas disponibles , il m'a été demandé par Didier de me rendre au RV de 14 heures ! Seul Gilles était présent et nous avons décidé de partir tous les deux en modifiant le parcours pour eviter les petites routes souvent  boueuses et encombrées de feuilles et de branches ! C'est finalement sous le soleil que nous bouclons cette bonne sortie de 50 km !        
Jeannot
 

Brevet Joyeux, groupe C, dimanche 17 octobre 2021

Brevet Joyeux, groupe C, dimanche 17 octobre 2021
La fin officielle de la saison pointe son nez et nous sommes de plus en plus à prendre le départ des brevets avec la clémence du temps. Nous sommes 19 au sein du groupe C, une belle participation. N’attendez pas la suite de la vie mouvementée de Marie Pascale, aujourd’hui le silence était de rigueur et quand je dis « silence », pour notre recordwoman du débit de paroles à la minute, c’est difficile ! La vallée de la Ganzeville pour commencer notre sortie, la fraicheur est là mais dès Bec de Mortagne, nous remontons sur le plateau par « la route neuve » comme les autochtones la nomme et au sommet, le regroupement pour laisser aux derniers arrivés un temps de récupération. Maintenant c’est Daubeuf le haut qui nous voit passer et Limpiville. Comme l’indique le nom du brevet, il nous fallait passer quelque part de joyeux et c’est au hameau portant ce nom que nous croisons l’appellation de ce brevet. Au passage à Ypreville Biville, nous jetons un regard sur les volets du restaurant et bar mais ils sont fermés et pas de pause ce matin avec un nectar bien chaud. Sorquainville, la pause en plein air puis route vers Valmont et pour faire autre chose que la véloroute, aujourd’hui c’est le vivier puis Rouxmesnil, une crevaison de notre amie Eliane, le bec Cauchois avec une figure acrobatique de Jean Félix et Gredolle avant de retrouver la voie verte pour finir la sortie. Bien sûr, je rentre le cheval à l’écurie au passage devant le ranch en souhaitant la bonne journée aux collègues.
Un bon groupe et une belle matinée sur un brevet simple et agréable.
Didier
 

Sortie du groupe A/B jEUDI 15 oCTOBRE

Sortie du groupe A/B jEUDI 15 oCTOBRE
 " En octobre, qui n'a pas de manteau doit en trouver un bientôt ". Même que ce dicton arrive un peu tard.... car hier matin au départ de notre sortie du jeudi  le "manteau" était déjà de rigueur. Si le ciel était d'un bleu azuréen, la température elle, ne devait pas être très élevée.
Mais il en fallait d'autre pour arrêter les 13 participants de cette agréable sortie qui ne comptait que deux difficultés si l'on peut dire: d'abord la côte de Riville puis ensuite un peu plus loin celle de Sassetot à St Pierre en Port. Sur le chemin du retour nous profiterons du passage à proximité du lieu d'habitation de Michel Grémont, pour lui rendre une petite visite, lui qui venait tout juste sortir de l'hopital la veille. Notre copain fut forcément très surpris d'abord , puis très content ensuite de cet arrêt imprévu. Nous luis avons souhaité un prompt rétablissement de la part de tous.
Ceci accompli, nous rentrions nous aussi heureux de cette visite en empruntant prudemment la descente des "hatées" qui commence à se vêtir aussi de son manteau d'automne, puis la vallée de Valmont jusqu'à Fécamp à la vitesse grand V, terminus de notre sortie du jour.
Eric
 

Sortie du jeudi 14/10/2021 groupe C.

Sortie du jeudi 14/10/2021 groupe C.
Sortie du jeudi 14/10/2021 groupe C.
Le temps permet encore aujourd’hui de revêtir les tenues d’été, encore combien de temps ? La vallée de Ganzeville est agréable au soleil, fraiche dans les zones d’ombre mais c’est encore génial à la mi-octobre. La suite de la vie trépidante de Marie Pascale, après tout ce que nous avons entendu pendant les dernières sorties, aujourd’hui elle nous annonce que Jeannot lui dit de boucher le trou, je n’en dis pas plus, à vous de relire les aventures précédentes pour comprendre. La côte du bois de Bénarville est grimpée sans souci, nous continuons vers le hameau du « bout joyeux », j’ai peur, que va nous annoncer Marie Pascale ? Je sais que je vais vous décevoir, rien ! Pas une seule parole sur ce lieu ! Nous continuons et nous passons Bennetot et cap sur Normanville. Juste avant de grimper le petit coup de cul juste avant Normanville, Jean Félix perce de la roue avant et nos féminines en profitent pour grimper à leur rythme. La roue réparée, nous retrouvons les échappées et reprenons le cours du brevet. Sorquainville puis nous redescendons vers la vallée de Valmont. Le soleil est toujours des nôtres et nous en profitons. La véloroute pour un arrêt devant mon écurie et après un regard sur le jardin, c’est mon loulou d’amour qui est la star de Colleville city, comme il est heureux de retrouver son « papa » il profite pour saluer les membres présents.
Une belle sortie ensoleillée, un groupe où on sait rire et c’est le but de nos sorties, la décontraction.
Didier
 

Brevets du dimanche 10 octobre 2021, « la Rose ».

Brevets du dimanche 10 octobre 2021, « la Rose ».
Brevets du dimanche 10 octobre 2021, « la Rose ».
Ce matin, pas moins de 35 membres du club ont répondu présent pour ces brevets prévus au calendrier mais légèrement adaptés à la journée dédiée au dépistage du cancer du sein à Fécamp. Nous commençons par nous rendre en convoi jusqu’à la place de l’éclipse qui aujourd’hui fera s’éclipser notre ami Pierrot, en voulant faire le « jeune », sa roue avant est entrée dans un espace entre deux planches et c’est retrouvé avec la roue avant voilée. Ensuite et après une longue séance photo, nous sommes allés nous montrer près du casino et c’est pendant l’ascension de la côte de Bolbec que la différence de groupe s’opère et les plus véloce s’en vont les mollets fumants.
Après un regroupement bien nécessaire devant l’hôpital, nous pouvons maintenant prendre la route pour notre brevet dominical, un peu modifié mais dès Bretteville du grand Caux, nous retrouverons le tracé initial. Tout se passe très bien, les cardios ne sont pas en surchauffe puisque nous entendons très bien, même d’un peu loin, les féminines bavarder et il n’est pas utile de dire qui parle le plus, tout le monde le sait. C’est au sein du village de Vattetot sous Beaumont que nous ferons une halte ravito, pas de café sur le parcours ce matin. Bien sûr, quand l’oreille est prête à entendre de qui alimenter le récit, Marie Pascale, pour ne pas la citer, nous explique avoir mangé la moitié de la banane de Jeannot, comment voulez vous être sérieux quand vous entendez cela, je pense que c’est fait exprès ! Les estomacs légèrement remplis, nous repartons au travers de la campagne en évitant au maximum les routes avec de la circulation. Notre reporter photo en chef nous donne quelques conseil pour figer sur la pellicule les meilleurs clichés, les cardios, derrière, ne montent toujours pas très haut au sons qui sont émis et nous retrouvons la vallée de la Ganzeville après un schuss dans la descente de Bénarville. Quelques féminines, se sentant l’âme sportive de haut niveau, commence à titiller nos mollets en accélérant et bien sûr, nous ne restons pas insensibles à cette démonstration. Dès le moindre ralentissement, comme l’éleveur qui rentre ses vaches à l’étable pour la traite, nous poussons des cris « allez, allez ! » et les jambes tournent et tournent même très bien, ce qui prouve que de temps à autre, les réclamations ne sont pas fondées. C’est seulement à l’arrêt de bus que nous constatons les dégâts créés par cette vélocité féminine, le regroupement fait nous allons jusqu’à l’hôtel de ville mais tout est déjà terminé et heureusement le caméraman de la ville est encore sur place et nous avons droit à être filmé pour certainement faire partie du souvenir de cette journée de solidarité.
Un bon brevet pour un bon groupe et merci à tous les participants du club qui ont revêtu le « rose ».
Didier
 
 

Brevet des Amis 10 octobre Groupe A/B

Brevet  des  Amis   10 octobre Groupe A/B
Ce dimanche est réservé à la manifestation de la « Rose », organisée par la ville de Fécamp, pour la lutte contre le cancer du sein.
 Après la distribution, par Marie Hélène, des « tours de cou » et de quelques tee-shirts récupérés quelques instants auparavant auprès des organisateurs, c’est un long peloton rose, constitué des 3 groupes, qui défile le long des bassins pour rejoindre la place de l’éclipse où une photo d’ensemble est prévue en haut des marches. Pierrot qui veut éviter les escaliers emprunte la rampe pour les fauteuils et débouche en haut sur l’espace fait de lattes de bois espacées de quelques centimètres les unes des autres. Ce qui devait arriver ,arriva ! Comme un appel, sa roue avant se logea malencontreusement dans l’espace libre et en ressortit avec un profil salement modifié, interdisant toute utilisation. Notre pauvre Ami, confus et désolé rentra chez lui réfléchir sur sa mauvaise décision !
 Le défilé continuera ensuite jusqu’au rond point du casino et ensuite retour vers le centre ville pour escalader tous ensemble l’avenue de Lattre de Tassigny jusqu’à l’hôpital. Le ciel s’est couvert et la température s’est rafraichie. A l’hôpital les groupes se reforment et chacun part vers sa destination.
 Par des routes « terreuses » mais heureusement sèches, nous passons Bréauté, Mirville et son viaduc puis Bolbec. Nous changeons de cap pour nous diriger vers Rouville. Dans cette commune Jean jacques nous quitte et rentre directement sur Fécamp pour raisons familiales. Nous poursuivons notre route et apercevons au loin un petit groupe en arrêt sur le bord du talus. Nous reconnaissons nos amis du groupe 1 entourant Bruno W. couché dans le fossé et souffrant de l’épaule. Notre malheureux copain a touché, avec sa roue avant, la roue arrière de celui qui le précédait. La sentence fut immédiate : chute et certainement blessure dont je ne connais pas, à l’heure où j’écris ce récit, la gravité.
 Nous sommes un peu marqué par ce coup du sort, la suite du brevet n’aura pas la même saveur. Nous serons arrêtés dans Yébleron par une crevaison de Denis. Le retard accumulé devient important, à partir de cet instant nous modifions le tracé du parcours et rentrons par Hattenville, Tocqueville et Bénarville. Peu après, avec Gilbert je quitte le groupe pour aller vers Annouville, laissant nos Camarades rentrer vers Fécamp par la vallée.
 Nous rejoignons nos foyers avec en tête le souhait que la blessure de Bruno ne soit pas trop grave et que nous le reverrons bientôt sur son vélo.
 C’est sur ce dernier récit que je vous dit, chers lecteurs, au revoir et à l’année prochaine. Je pars en effet, dimanche prochain rejoindre mes quartiers d’hiver et pratiquer d’autres activités.
 
Bisous à Tous
 
Gérard
 
 

Brevet du jeudi 07 octobre 2021, groupe C.

Brevet du jeudi 07 octobre 2021, groupe C.
Brevet du jeudi 07 octobre 2021, groupe C.
Si le temps nous est clément jusqu’à la fin de saison, nous devons en profiter, il se peut que ça ne dure que très peu de temps. Nous étions une douzaine au départ, un brevet bien agréable puisque nous empruntons la véloroute jusqu’au pied de la carrière d’argent qui a été nommée d’or ou de bronze par notre journaliste maison, j’ai juste précisé que le bronze était fait depuis le matin ! Un petit souci de feuille coincée entre le pneu avant et la fourche pour notre amie Evelyne qui cherchait quel était ce bruit sur son vélo, un moteur électrique caché peut-être ? Finalement, l’intru retiré, la suite pouvait avoir lieu sans problème. Dans la descente vers le croisement avec la route de Bertheauville, nous croisons nos amis Jean Louis et Eliane qui faisaient le chemin inverse du brevet du jour, le salut de rigueur et nous filons vers cette côte tant redoutée par Marie Pascale qui veut se faire pousser dans la montée, pas suffisant de nous avoir conté que Jeannot la tirait, maintenant il la pousse, coquine va ! Finalement, le dénivelé n’est pas si terrible, elle a bavardé pendant toute l’ascension et a fini au sprint. Une alimentation spécifique je pense, c’est maintenant Gerponville que nous traversons et prenons la direction de Thérouldeville et là, encore, nos dames se montrent véloce, Evelyne et Marie Pascale prennent la direction du groupe et accélèrent violemment, mais que leur donnent ils à manger à la maison de retraite ? Le seul souci, c’est de ne pas connaitre le parcours et au premier changement de direction, nos bolides sont à l’arrêt. Finalement, tout est rentré dans l’ordre, nos sportives se sont calmées et ont repris leur place au sen du peloton. Angerville la Martel puis Miquetot et finalement Colleville où je quitte mes amis(es) au passage devant la maison où mes chiens m’attendent sur le balcon.
Un brevet bien agréable, sans pluie ni vent, espérons que les prochaines sorties seront sous les mêmes cieux !
Didier
P.S. : Ce brevet était aussi dénommé le brevet de la carrière d'argent, ceci explique la sortie de l'argenterie...
 

Sortie Groupe A/B du jeudi 07 Octobre

Sortie Groupe A/B du jeudi 07 Octobre
 C'étai inespéré après ces dernières journées de turbulence de retrouver ce jeudi matin des conditions presque parfaites pour faire du vélo. Pas de pluie, peu de vent , pas froid, manquait simplement un peu de soleil , mais on ne peut pas toujours avoir le beurre, l'argent du beurre....Quant à la crémière c'est un autre problème...
Mais c'est aussi pour ça que nous n'étions pas moins de 14 à répondre au rendez-vous de 9 h 00. Pas grand chose à dire si ce n'est que le hasard du calendrier nous a fait emprunter comme nos Amis du groupe C ,la célèbre carrière d'argent, mais dans le sens inverse celui de la descente, beaucoup plus dur forcément ...
Autre fait sortant de l'ordinaire, celui de l'ami Rémy qui surpuissant en a "pété" un rayon de sa roue arrière... Si bien que pour le reste du parcours il a eu l'impression de danser le tango toute la route.
Pour résumer, ce fut encore une sortie de fin de saison bien sympa comme on aimerait qu'il y en ait encore souvent.
Eric